La suite de la page Facebook

Rencontre avec Pattes en Cavale 22

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 498
Catégorie :

 Elles sont pour la plupart d’anciennes modératrices « pet alert » et pour les autres des nouvelles recrues formés pour suivre le chemin des bénévoles.

 

 1)Mais pour quelles raisons avez-vous voulut créer cette nouvelle page ?

 « Pattes en Cavale 22 »«  La page « pattes en cavale 22 » a vu le jour lorsque nous avons appris le projet de la mise en place d'une option payante pour les animaux perdus en octobre 2018.Cette option consiste à proposer de faire payer les annonceurs qui ont perdu leur animal afin que l’annonce soit publiée immédiatement. Pour ceux qui ne voudraient pas payer, leur annonce est reléguée dans une file d’attente et publiée 24 à 48h plus tard.

Nous savons que les heures comptent pour un animal qui se perd. Nous savons que parfois nous n'avons même pas besoin de publier une annonce pour mettre en relation le propriétaire avec celui qui a retrouvé son animal.» 

 

 2) Pour les annonceurs votre site est totalement gratuit ?

 « Pattes en Cavale 22 » « Nous sommes opposées à ce qu’il existe une distorsion de traitement des annonces des animaux perdus en fonction de si le propriétaire peut payer ou non. Nous ne voulons pas favoriser un système qui contraindrait les propriétaires (souvent angoissés et vulnérables dans cette situation) à payer pour pouvoir diffuser une annonce.

Nous avons donc manifesté notre désaccord ainsi que d'autres départements dans toute la France.

Beaucoup de modérateurs se sont mis en « grève », soit en ne modérant plus les pages départementales, soit en affichant leur opposition sur les photos de couverture ou via des publications directement sur les pages. Ils se sont fait évincer également du réseau pour la plupart. »

«   Il faut savoir que les modérateurs des pages « Pet Alert » se sont énormément investis pendant des années. Au quotidien, ils viennent volontairement et bénévolement pendant plusieurs heures par jour pour publier des annonces et prodiguer des conseils aux personnes qui les contactent. Cet engagement très fort est sûrement ce qui a généré ces réactions rapides et virulentes de leur part. Nous avons donné beaucoup de notre temps pour une cause qui nous tenait à cœur, nous avions tous une image « de Pet Alert » comme étant un réseau bien pensé et organisé, avec une visibilité très large, ce qui est une vraie force.»

 

 3)« Pet alert » Un réseau bien pensée, mais payant c’est ce qui vous a déplut ?

  « Pattes en Cavale 22 « À aucun moment nous aurions pensé que nous nous investissions pour un réseau qui dissimulait en fait des entreprises. Je pense que la majorité d'entre nous pensait que c'était simplement des partenariats avec ces entreprises qui permettaient de diffuser des publicités afin de financer des services périphériques liés (tels que l'application Petective par exemple).

Sur le département des Côtes-d'Armor, les modératrices ont choisi de se rapprocher de la Page Pattes en cavale 29 qui existait déjà et qui est reconnue et suivie par des milliers d'utilisateurs depuis plusieurs années. Ce sont également des anciennes modératrices de « Pet Alert » qui l'administrer, restées solidaires après s’être rendu compte qu'elles n'étaient plus en accord avec l'esprit « Pet Alert » et avoir été contraintes de quitter leur page.

L'une des modératrices du 22 avait gardé des liens étroits avec elles et c'est avec leur accord que nous avons créé sur le même modèle la page « Pattes en cavale 22 ». Les autres départements bretons ont suivi, ainsi que tous les départements métropolitains et d'outre-mer.

Toutes ces pages sont administrées par des modératrices indépendantes et motivées par leur amour des animaux et l’estime qu'elles portent à leurs propriétaires. Elles ont à cœur de maintenir un service de petites annonces gratuites pour les animaux perdus, trouvés et aperçus. Elles font souvent partie de réseaux de Protection Animale sont toutes en contact quotidien avec plusieurs acteurs locaux (associations, chenils, fourrières, vétérinaires, etc.).» 

 

 4)« Pattes en Cavale 22 » Quel est vraiment votre but ?

 « Pattes en Cavale 22» « Notre but n'est pas de nous faire de la pub sur le dos de « Pet Alert ». C’était, à la base, une idée formidable, gangrenée par l'appât du gain. Nous trouvons simplement regrettable la tournure qu'ont pris les choses. Nous souhaitons continuer à aider les gens, dans un esprit qui correspond à ce que nous sommes, avec tout notre cœur et notre passion, en leur offrant une alternative gratuite reposant sensiblement sur le même système.» 

 

 5) Malgré les nombreuses critiques que vous formulez « pet alert » est un site qui fonctionne bien avec plus de 20,000 personnes inscrites sur le site Que répondez-vous à cela ?

  « Pattes en Cavale 22 » « Ce n’est pas émettre de « nombreuses critiques » que de dire que c'est décevant de voir ce réseau d'entraide devenir mercantile. Nous avons laissé la page Pet Alert 22 avec plus de 26 000 abonnés en octobre 2018 et effectivement ça fonctionne en grande partie grâce à toutes nos années d’investissement antérieures. C'est aujourd’hui sans regret pour nous, car nous préférons, de loin, aider les gens et les animaux en harmonie avec les valeurs qui sont les nôtres… les aider, avec pour seul but : les retrouver !» 

 Merci à Jessica, Océane, Nathalie, Oksana et Morgan de vos réponses, Il est bien évident que nous donnerons la parole si besoin à « pet alert » afin qu’ils aient la possibilité de vous répondre.