La suite de la page Facebook

Rencontre témoignage avec Alexandra et Renan souhaitant ouvrir un restaurant sur Lamballe-Armor , orienté vers de la « nourriture japonaise »

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 1475
Catégorie :

Rencontre témoignage avec Alexandra et Renan souhaitant ouvrir un restaurant sur Lamballe-Armor , orienté vers de la « nourriture japonaise »

Décidément nos territoires abritent de nombreux passionnés·e·s .Qui n’hésitent pas à se lancer des défis, malgré la conjoncture actuelle . Il est donc pour moi indispensable de les mettre en lumière lors de ces rencontres en directes du terrain . Je vous invite donc à suivre l’histoire de cette belle rencontre avec Alexandra et Renan.

Tous deux ont la volonté d’ouvrir un restaurant orienté vers de la « nourriture japonaise ».Pour autant,ce jeune couple a besoin d’aide et lance un appel notamment aux citoyens de nos territoires . Voici en quelques questions ,leur projet

1) Pouvez-vous me raconter votre histoire ? Quelles sont les raisons de votre appel à une sorte de partenariat citoyen ?

Nous vivons à Lamballe depuis bientôt 10 ans maintenant. Moi j’ai une formation de vendeur et technicien informatique, je travaille depuis 2016 à l’espace culturel de Lamballe. Madame est boulangère de formation et de métier depuis presque 20 ans. Il y a 4 ans, elle a monté un Food truck de produits asiatiques sur Pludual, qu’elle a dû arrêter lors de la grossesse de notre premier enfant. Depuis, nous travaillons à la création d’un restaurant orienté nourriture japonaise. Le projet est bien avancé, nous avons les recettes avec leurs coûts en matières premières, nous sommes en contact avec la CCI, les vitrines de Lamballe, Initiative Armor, nous avons un comptable et un courtier s’occupe de la recherche de banque.

Nous avons actuellement plusieurs locaux en vue, en cœur de ville, et attendons la réponse des banques.

Toutefois, nous ne sommes pas crédules et savons que notre apport est faible, surtout pour une première entreprise. Nous cherchons donc à rassurer les investisseurs via un financement participatif à 3 niveaux

1 niveau : le basique, récolter des fonds pour augmenter notre apport.

2eme niveau : plus concret, réaliser des préventes et démontrer l’attente du projet sur Lamballe

3eme niveau : cela nous fait de la publicité

2) Quelles sont vos garanties ?

Mis à part la promesse d’honorer les contreparties, pas grand-chose. Les contreparties sont principalement des plats, donc même si le projet de restaurant tombait à l’eau malgré la réussite du financement participatif, nous ferrions notre possible pour inviter les contributeurs chez nous et leur fournir ce qu’ils ont payé.

Je rappelle toutefois, nous avons investit du temps et de l’argent dans le projet, ce n’est pas pour le laisser tomber. J’ai démissionné de mon emploi afin de me consacrer au restaurant. Nous avons aussi mis à contribution un grand nombre de personnes dans le projet, entre les professionnels qui nous assistent, et des amis qui jouent les goûteurs.

Nous ne comptons pas trahir la confiance des gens, d’autant qu’il y a dans nos soutiens des personnes importantes.

3) Quelles sont les raisons qui vous ont décidées à vouloir vous lancer dans une création d'un restaurant, notamment Japonais ?

Le manque d’offre et le fait que ma maison soit à Lamballe, ce qui donne un côté pratique.

Nous savons qu’il y a une forte demande de restauration asiatique, et notamment Japonaise. Nous sommes aussi conscients qu’il y a déjà une offre de cuisine chinoise et vietnamienne à Lamballe.

Toutefois, Lamballe, et les côtes d’Armor en général, manquent cruellement de Ramen, donburi et autres spécialité japonaises. Alors plutôt que d’attendre que d’autres s’en occupent et comme nous commencions à nous lasser de nos métiers respectifs, nous avons décidé de nous lancer.

Nous avions à la base un projet bien plus ambitieux, mais avons réduit il y a deux ans à un restaurant associé à des salles d’escape Game. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le restaurant, mais nous n’oublions pas les escapes pour autant, Elles arriveront plus tard.

4) Avez-vous des diplômes, Quelles sont les écoles ou CFA que vous avez fréquentés ?

J’ai un BTS en vente ainsi des spécialisations pour la vente d’électroménager et produit informatique, et une formation de technicien informatique. La cuisine est plus une passion, ce qui m’a permis d’obtenir mon CAP cuisine il y a deux ans en candidat libre.

Madame a un CAP et un BP boulangerie passé au CFA de Ploufragan, un Bac STI génie mécanique et un CAP pâtisserie passé en candidat libre. Elle travaille actuellement sur son CAP cuisine en candidat libre aussi.

5) Avez-vous d’autres choses à rajouter pour inciter les personnes à vous aider à vos services ?

Des produits frais, avec des collaborateurs du coin ! Un bon avant-goût du Japon !

Nous sommes conscients qu’il n’est pas toujours facile d’aider financièrement des inconnus, surtout pour un projet comme celui-ci. En allant faire un tour sur les contributeurs, il est possible de constater que le troisième est un acteur important de Lamballe, qui nous suit depuis le commencement et nous a facilité la recherche de local.

Les contreparties que nous avons mises en place seront dues dès lors que la cagnotte de 2000 sera atteinte. Il n’y aura pas d’augmentation de tarif. Les formules sont déjà très attractives, mais, nous le savons, le prix des plats augmentera d’ici que nous soyons ouverts : nous ne pouvons pas pour l’instant anticiper l’augmentation du prix des matières premières ni celles du prix du gaz de l’électricité et de l’eau. Nous aider maintenant, c’est donc économiser pour plus tard.

6) comment vous contacter ? Adresse, mail, site et page Facebook ?

https://www.facebook.com/Typyck

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Instagram : typycklamballe

Voila le lien du financement https://fr.ulule.com/restaurant-japonais/

Se lancer dans un tel projet n’a rien d’évident , mais il mérite votre attention.

C’est pour cette raison que j’ai souhaité les rencontrer et leur donner la parole ,afin qu’ils vous expliquent concrètement , le cadre de ce qu’ils proposent, aux citoyens intéressés par ce genre de restaurant. Mais à chacun et chacune de décider ….

Quoi qu’il en soit et après les avoir rencontrés je souhaite à ce jeune couple de réussir dans leur projet ,d’ouvrir un restaurant comme ils le disent orienté vers de la « nourriture japonaise » au cœur de ville de Lamballe-Armor . Affaire à suivre...

Gilles Boulin