La suite de la page Facebook

Témoignage de Vanessa, coiffeuse à domicile à Lamballe

Écrit par Gilles Boulin
Affichages : 997
Catégorie :

Bonjour Vanessa je vous avais rencontré il y a déjà quelque temps lors d’un salon organisé par une amie commerçante également. Pouvez-vous me rappeler votre parcours ? Et quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez décidé de coiffer à domicile ?

 

Vanessa « J’ai effectué 4ans d'apprentissage avant de tourner dans plusieurs salons pour effectuer des remplacements, pour finir « poser mes valises » pendant 10ans dans le même salon. 

J'ai choisi le domicile pour des raisons de santé à la base (fibromyalgie) car il est plus facile pour moi de gérer mon planning si je sens une crise arriver et plus facile de me poser. Et je pense que j'avais fait le tour en salon. J’aime le domicile, le relationnel n’est pas du tout la même chose qu’en salon, nous sommes beaucoup plus proches des personnes.

Par moment même l'impression de faire partie de la famille ou des amis.

La coiffure à domicile permet également aux personnes ne pouvant pas accéder aux salons pour n'importe quelles raisons de pouvoir toujours prendre soin d’elles »

2) Aujourd’hui avec le confinement pouvez-vous me dire comment vous abordez ce problème sanitaire ? 

 

Vanessa « Cela est vraiment très compliqué, gants, gel, surblouse, masques pour mes clients et clientes et moi-même, lingettes et sprays désinfectants, visière et j'en passe, et cela va être très dur de travailler avec des gants toute une journée les mains ont besoin de respirer.

Mais pour le moment je n'ai aucune idée des réelles gestes sanitaires à prévoir car ayant appelé L'UNEC (syndicat de la coiffure) eux même n’avait pas de réponses à me donner. Il me faut attendre que la charte des gestes sanitaires soit validée et signé par l’État. 

Et même une fois tout cela validé, je ne sais pas si financièrement je vais pouvoir m’en sortir. Cette situation risque de mettre en péril financièrement mon activité. »

3) Que pensez-vous des aides annoncées par l’état ? Allez-vous effectué un dossier en conséquence pour passer ce cap compliqué ?

Vanessa « J’ai effectué la demande auprès de l’état et de l’URSSAF et les choses dites et promises à la télé ne me semble pas correspondent à la réalité.

En effet après avoir fait les demandes je n’ai jamais eu les 1 500 € promis par l’état et les 1 250 € de l’URSSAF qui sont en fait calculé sur nos points retraites et les charges (même à domicile si elles sont peu importantes elles existent bien) sont toujours prélevés. 

Pour nous en sortir financièrement et ne pas vivre que sur le salaire de mon mari pendant ce confinement, j’ai trouvé un autre travail avec une société de nettoyage. » 

4) Avez-vous d’autres choses à dire, ou à rajouter ?

Vanessa « Les gens confondent le domicile et les salons, ils ont entendu la réouverture des commerces le 11 mai sauf que je ne fais pas partie du registre des commerces mais de l'artisanat, je suis à domicile, je vais chez les personnes, je n’ai pas de salon de coiffure donc pas de commerce

J'espère que L'UNEC va avoir une réponse assez rapidement de l’État sur la charte des gestes sanitaires, puisse me répondre rapidement et rassurer ma clientèle. »

 vanessa coiffeuse à domicile 2 vanessa coiffeuse à domicile 3 vanessa coiffeuse à domicile 5

Grand merci à vous Vanessa, d’avoir bien voulu répondre par émail à mes questions et bon courage. En espérant que ce confinement ne dure pas trop longtemps ; Afin que je puisse vous retrouver en pleine activité le plus vite possible.

Vanessa « Portez-vous bien et protégez-vous »